Exprimer la peur à la période paléo-babylonienne (ca. 2002-1595 AEC)

Research output: Other contribution

Abstract

Colloque, 25 mai 2023 dins Archives paléo-babyloniennes : 140 ans de publications et d'études (1882-2022)
Résumé:
Bien que l’intérêt pour l’étude des émotions en Assyriologie soit récent, ce sujet attire de plus en plus d’assyriologues. L’anthropologie, la sociologie, les études linguistiques et les études portant sur d’autres périodes historiques ont prouvé que l’expression des émotions est d’abord culturelle. Chaque culture exprime donc les émotions d’une façon différente. L’objectif des études des émotions en Histoire est donc de mettre en lumière la façon dont les personnes comprenaient leur monde et réagissaient face à différentes situations qui pouvaient susciter des émotions, ainsi que de repérer quelles émotions pouvaient être exprimées dans des situations précises.
L’une des émotions les plus étudiées est la peur. La peur est exprimée en akkadien essentiellement à partir des verbes suivants (et leurs formes substantivées) : adārum, ašāšum, hattum, galātum, nakādum, palāhum, parādum, šahātum et tarākum. Des études comme celle menée par S. Svärd et al. (2020) ont repéré dans la documentation néo-assyrienne, en se servant de la base de données en ligne Oracc, des verbes plus utilisés que d’autres et des verbes liés à des contextes précis. Les résultats obtenus leur ont permis d’esquisser une carte conceptuelle de la peur. En outre, une étude récente menée par nous-même, P. Bou Pérez (2023), et visant à faire une première approche entre émotions et guerre à la période paléo-babylonienne, suggère aussi un lien entre l’emploi de certains verbes et le contexte militaire.
L’objectif de cette communication est de présenter une première approche de l’expression de la peur à la période paléo-babylonienne. À ces fins, et pour cette présentation, nous utiliserons la base de données en ligne Archibab. Pour mener la recherche de textes, des lettres, nous nous servirons de son moteur de recherche par mots. Les mots sélectionnés sont, principalement, ceux akkadiens liés à la peur, déjà susmentionnés, et leur traduction : « peur », « effrayé », « afraid », « scared », « Furcht » et « Angst » (d’autres mots liés à la « peur » peuvent être ajoutés d’ici au jour de la présentation). À partir des résultats obtenus sur Archibab, nous analyserons quels verbes sont présents dans les textes, leur fréquence, et les contextes auxquels ils sont associés. Finalement, nous voulons souligner l’importance de mener des recherches sur les émotions non seulement dans l’Assyriologie en général, mais aussi dans le domaine des études portant sur la période paléo-babylonienne afin d’essayer de mieux comprendre la façon dont les sociétés syro-mésopotamiennes interagissaient avec le monde.
Références
Original languageFrench
Media of outputPonencia
Publication statusPublished - 25 May 2023

Cite this